Que faut-il savoir du tarot divinatoire ?

À l’instar de son nom, le tarot divinatoire est une forme de voyance qui se focalise sur l’usage des cartes spéciales afin de lire le futur. C’est une pratique ancestrale qui donne ainsi la possibilité de trouver des solutions ou d’apporter des éclaircissements en cas de difficulté. Il peut vous aider à traverser l’existence de façon sereine comme toutes formes de divination. Toutefois, il faudra qu’il soit bien employé pour avoir les effets désirés. Cet article vous fait le point de tout ce que vous devez savoir cet art divinatoire.

Les divers types de tarots divinatoires

Avec le temps, la pratique du tarot divinatoire a connu une évolution. Aussi, les modèles de cartes utilisés ont subits des changements à l’instar des méthodes de voyance. Aujourd’hui, nombreux sont les professionnels qui ont leur propre conception du tarot. Parmi les tarots divinatoires, on distingue le Tarot de Marseille, le tarot divinatoire persan, le tarot de Madame Indira qui se sert du tirage tarot Indira, etc.

Tous ses différents types de tarots possèdent le même pouvoir. En effet, ils prédisent tous le futur et apportent des éléments de réponses à vos interrogations. Il s’agit alors d’un excellent moyen qui vous permet d’anticiper votre avenir. Quel que soit le domaine, les cartes ont la capacité de vous donner une vision sur le futur. Cependant, il est important de savoir d’où provient cet art.

maitriser le tarot

L’origine du tarot divinatoire

Plusieurs origines sont prêtées à l’utilisation divinatoire des cartes de tarot. Pour bon nombre de théoriciens, le tarot divinatoire proviendrait de l’Égypte antique. Cependant, d’autres stipulent que ce sont les Bohémiens qui ont fait premièrement une interprétation mystique des cartes de tarot. Or, historiquement parlant, c’est au cœur de l’Italie précisément à Bologne que les traces les plus anciennes du tarot divinatoire furent trouvées. Ainsi, à la première moitié du 18e siècle, les traces d’utilisation occulte des cartes de tarot se remarquaient déjà.

Au 19e siècle, un ecclésiastique français du nom d’Eliphas Lévi développa une théorie qui est devenue une référence dans le milieu occultiste. En effet, il fait une association des 22 cartes majeures aux 22 lettres de l’alphabet hébreu. C’est sur cette base que plusieurs associés au tarot divinatoire ont pu voir le jour.

La préparation au tarot divinatoire

Lors d’une séance, le médium ou le cartomancien se base sur le symbolisme des cartes afin d’apporter des réponses aux préoccupations des clients. Ici, la maitrise de la lecture des cartes est un atout indéniable. Pour commencer, il faut que l’interrogation du consultant soit claire et précise. Après cela, le praticien doit avoir l’esprit ouvert afin d’avoir la capacité de lire les cartes qui sortiront lors du tirage. Enfin, il doit savoir écouter son intuition. Ce dernier point est très capital.

Par ailleurs, il faut préciser que le seul outil nécessaire pour le bon déroulement d’une séance de tarot divinatoire est le jeu de cartes. Ce dernier est constitué de 78 cartes qui sont subdivisées en deux catégories. Il s’agit de 22 cartes ou arcanes majeurs et 56 cartes mineures. Cependant, c’est uniquement 22 cartes majeures qui sont utilisées pour lire l’avenir. Elles portent toutes des numéros et des titres au bas de la carte. En outre, plusieurs cartomanciens utilisent des jeux de 32 cartes ou de 52 cartes pour pratiquer leur art divinatoire.

Le fonctionnement du tarot divinatoire

Afin de mieux comprendre la pratique du tarot divinatoire, notez d’abord que l’être humain possède toutes les ressources essentielles pour résoudre les problèmes de sa vie. En effet, l’inconscient de l’Homme est plus puissant que ce que la plupart des humains pensent. Il renferme toutes les réponses aux tourments de l’existence. Ainsi, le tarot divinatoire fonctionne sur deux étages de façon simultanée.

tarot divinatoire

La lecture de l’inconscient grâce aux cartes

Au prime abord, le tarot divinatoire permettra d’avoir une interprétation de l’inconscient du client ou du consultant via les cartes tirées. Il va falloir alors décrypter cette représentation. En effet, ce sont les cartes qui donnent la possibilité au consultant d’obtenir la réponse à sa question. Cela signifie que ce dernier doit s’impliquer au maximum lors du tirage des cartes.

Ensuite, le tarot divinatoire constitue un outil projectif. Cela veut dire que le consultant se projettera sur les images qu’il perçoit. Il s’efforcera d’y introduire son existence. Celui qui interprète les cartes devant lui joue ainsi un rôle important d’intermédiaire. En réalité, c’est à lui que l’interprétation des cartes revient. Il mettra son savoir-faire et son intuition à l’œuvre afin de décrypter le message que lui a livré l’inconscient du consultant.

Le tirage des cartes

Lors d’une séance de tarot divinatoire, le tirage en croix est le plus courant. En effet, il est très simple et sa forme réduite se pratique avec 4 cartes. La première représente le client, la deuxième indique la tierce personne en rapport avec la question. Il peut s’agir d’un conjoint, d’un patron, d’un ami, etc. Quant à la troisième personne, elle symbolise le passé. C’est-à-dire les évènements qui ont conduit à la situation.

Finalement, la quatrième carte indique le futur et représente la solution au problème. Alors, lorsque les cartes sont tirées, il faut prendre pour référence leur symbolique afin de pouvoir faire une interprétation juste.